Concours interne

Attaché territorial

           

              Le concours d'attaché territorial externe permet d'accéder à un cadre d'emplois administratif de catégorie A. Les membres du cadre d'emplois exercent leurs fonctions sous l'autorité des directeurs généraux des services des départements et des régions, des secrétaires généraux ou secrétaires des communes ou des directeurs d'établissements publics et, le cas échéant, des directeurs généraux adjoints des départements et des régions, des secrétaires généraux adjoints des communes, des directeurs adjoints des établissements publics ou des administrateurs territoriaux en poste dans la collectivité ou l'établissement.
Ils participent à la conception, à l'élaboration et à la mise en œuvre des politiques décidées dans les domaines administratif, financier, économique, sanitaire et social. Ils peuvent ainsi se voir confier des missions, des études ou des fonctions comportant des responsabilités particulières, notamment en matière de gestion des ressources humaines, de gestion des achats et des marchés publics, de gestion financière et de contrôle de gestion, de gestion immobilière et foncière et de conseil juridique. Ils peuvent également être chargés des actions de communication interne et externe et de celles liées au développement, à l'aménagement et à l'animation économique, sociale et culturelle de la collectivité. Ils exercent des fonctions d'encadrement et assurent la direction de bureau ou de service.

1- Conditions pour concourir:

- Etre âgé d'au moins 16 ans sans limite maximum

- Etre de nationalité française ou d'un Etat membre de la Communauté Européenne

- Remplir les conditions d'aptitude physique pour la fonction

- Jouir de ses droits civiques

- Ne pas avoir subi de condamnations incompatibles avec l'exercice des fonctions

- Se trouver en position régulière au regard des obligations du service national de l'Etat dont il ressort

     Le concours d’attaché territorial interne est ouvert, pour 30 % au plus du nombre total des places offertes à l'ensemble des concours, aux fonctionnaires et agents des collectivités territoriales, de l'Etat et des établissements publics qui en dépendent, y compris ceux visés à l'article 2 de la loi n° 86-33 du 9 janvier 1986 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique hospitalière, ainsi qu'aux agents en fonction dans une organisation internationale intergouvernementale.

 

   Les candidats à ce concours doivent justifier, au 1erjanvier de l'année au titre de laquelle il est organisé, de quatre années au moins de services publics.

Le recrutement

    L’inscription sur la liste d’aptitude ne vaut pas recrutement. Elle permet de postuler auprès des collectivités territoriales (communes, départements, régions, structures intercommunales et autres établissements publics qui s’y rattachent).

A la différence de la fonction publique d’Etat, la recherche d’emploi relève d’une démarche personnelle. Il vous appartient de rechercher les collectivités susceptibles de recruter. 

2- Une épreuve d'admissibilité

I. - Pour les candidats ayant choisi la spécialité administration générale : la rédaction, à l’aide des éléments d’un dossier soulevant un problème d'organisation ou de gestion rencontré par une collectivité territoriale, d’un rapport faisant appel à l’esprit d’analyse et de synthèse du candidat, à son aptitude à situer le sujet traité dans son contexte général et à ses capacités rédactionnelles, afin de dégager des solutions opérationnelles appropriées (durée : 4 heures ; coef.4) ;

II. - Pour les candidats ayant choisi la spécialité gestion du secteur sanitaire et social : la rédaction, à l’aide des éléments d’un dossier soulevant un problème sanitaire et social rencontré par une collectivité territoriale, d’un rapport faisant appel à l’esprit d’analyse et de synthèse du candidat, à son aptitude à situer le sujet traité dans son contexte général et à ses capacités rédactionnelles, afin de dégager des solutions opérationnelles appropriées (durée : 4 heures ; coef.4);

III. - Pour les candidats ayant choisi la spécialité analyste : la rédaction, à l’aide des éléments d’un dossier, d’un rapport faisant appel à l’esprit d’analyse et de synthèse du candidat, à son aptitude à concevoir  et à mettre  en place une application automatisée dans une collectivité (durée : 4 heures ; coef.4) ;

IV. - Pour les candidats ayant choisi la spécialité animation : la rédaction, à l’aide des éléments d’un dossier relatif au secteur de l'animation dans une collectivité territoriale, d’un rapport faisant appel à l’esprit d’analyse et de synthèse du candidat, à son aptitude à situer le sujet traité dans son contexte général et à ses capacités rédactionnelles, afin de dégager des solutions opérationnelles appropriées (durée : 4 heures ; coef. 4) ;

V. - Pour les candidats ayant choisi la spécialité urbanisme et développement des territoires : la rédaction, à l’aide des éléments d’un dossier soulevant un problème d'urbanisme et de développement des territoires rencontré par une collectivité territoriale, d’un rapport faisant appel à l’esprit d’analyse et de synthèse du candidat, à son aptitude à situer le sujet traité dans son contexte général et à ses capacités rédactionnelles, afin de dégager des solutions opérationnelles appropriées (durée : 4 heures ; coef.4).

3- Une épreuves d'admission

Un entretien débutant par une présentation par le candidat de son expérience professionnelle et des compétences qu’il a acquises à cette occasion. Cet entretien est suivi d’une conversation visant à apprécier, le cas échéant sous forme d'une mise en situation professionnelle, la capacité du candidat à analyser son environnement professionnel et à résoudre les problèmes techniques ou d’encadrement les plus fréquemment rencontrés par un attaché.

Cette épreuve doit permettre au jury d’apprécier l’expérience professionnelle du candidat, sa motivation et son aptitude à exercer les missions dévolues au cadre d'emplois, notamment dans la spécialité choisie (durée : vingt-cinq minutes dont dix minutes au plus de présentation ; coefficient 5).

4- Une épreuves d'admission facultative

      Une épreuve orale facultative de langue vivante étrangère consistant en la traduction, sans dictionnaire, d'un texte, suivie d'une conversation, dans l'une des langues étrangères suivantes au choix du candidat au moment de l'inscription : allemand, anglais, espagnol, italien, grec, néerlandais, portugais, russe et arabe moderne (durée : quinze minutes, avec préparation de même durée ; coefficient 1). Seuls sont pris en compte pour l’admission des points au-dessus de la moyenne.

 

Siret: 32363751200043        N° d'activité: 84030367903    N° datadock:  0071843